Menu

Qu'est-ce que
le bio ?

Le terme bio désigne un produit issu de l’agriculture biologique. Un mode de production naturel qui n’utilise pas de produits chimiques tels que les pesticides, les fertilisants artificiels ou encore les hormones de croissance. Le mode d’élevage biologique est fondé sur le respect du bien-être animal.

 

Pour justifier qu’un produit est bio, le logo bio européen et le label « AB » (Agriculture Biologique) sont obligatoires afin de certifier au consommateur que le produit est sain et sans produits chimiques. La législation tolère, malgré tout, 5% de matières premières non biologiques.

 

Ces certifications sont attribuées, après contrôle, par des organismes agréés par l’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO), comme l’Ecocert par exemple. L’agriculture biologique est au cœur du développement durable. Il s’agit d’un engagement pour le bien-être des futures générations.

Un marché en
croissance

La consommation du bio connaît une croissance exponentielle. En effet, depuis 2007 le secteur a connu une croissance de 278% ! D’après les derniers chiffres du Baromètre Agence Bio / CSA, près de 9 français sur 10 ont consommé des produits bio en 2016. Près de 7 sur 10 disent en consommer régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois et 15% tous les jours !

 

On est loin des chiffres enregistrés par la première édition du Baromètre : en 2003, 46% des français ne consommaient jamais de produits bio. Les produits Bio les plus consommés sont les fruits et légumes (78%), les produits laitiers (71%), les œufs (65%), l’épicerie (51%) et les viandes (49%). 67 % des français ont déjà acheté des produits bio non alimentaires : 43% de produits cosmétiques et 20% de textiles.

La restauration
Bio

De fait, les canaux de distribution se multiplient : distribution spécialisée bio, grandes et moyennes surfaces, artisans-commerçants, vente directe, restauration commerciale et restauration collective. Les magasins bio sont désormais concurrencés par les grandes surfaces qui proposent leurs propres gammes de produits biologiques ou diététiques. L’alimentation saine est devenue une vraie tendance de chez les Français. Il n’est pas étonnant donc que la consommation du bio progresse aussi dans la restauration commerciale ( +9,6 % entre 2015 et 2017) et la restauration collective (+ 4,6% sur la même période).

 

Selon le baromètre annuel de l’Agence Bio/CSA, près de 80 % des Français se disent intéressés par des repas intégrant des produits bio dans les restaurants (contre 54 % en 2013) et 68% en restauration rapide. Même les restaurants de type fast food s’y mettent ! Par exemple, BioBurger, lancé en 2013 à Paris. Ce concept propose de concilier les avantages du fast food en proposant une offre plus saine et plus responsable.  De plus en plus de cantines scolaires ou restaurants d’entreprises servent à leurs clients au moins un produit issu de l’agriculture biologique, mais très peu proposent tout un repas bio. On en recense environ 300 sur tout le territoire français.

 

Un chiffre bas mais tout de même considérable lorsqu’on sait que seulement une centaine de restaurants en France sont titulaires du label AB (agriculture biologique).

Les avantages à
consommer bio

Le bio c’est : plus sain Les aliments bio possèdent plus de vitamines et minéraux. Par exemple les poivrons bio contiennent plus d’antioxydant. Les blés, lentilles, le miel et les œufs contiennent plus de fer et la viande est de meilleure qualité (plus d’oméga 3). Le bio c’est : moins de pesticides D’après une étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), seulement 2% des produits de l’agriculture biologique analysés en France contiennent des pesticides contre 37% des produits issus de l’agriculture intensive.

 

Le bio c’est : plus savoureux Dans l’agriculture biologique, les fruits et légumes sont meilleurs. En effet, les récoltes étant plus tardives, les fruits et légumes ont le temps de développer leurs arômes en plein champs, au grand air et surtout au soleil ! Le bio c’est : bon pour l’environnement Les cultures bio protègent les sols par l’utilisation de matières organiques animales ou végétales, contrairement à l’utilisation des pesticides qui tue les sols et la biodiversité.

 

Le bio nécessite moins d’irrigation et préserve donc aussi l’eau. Pour conclure le bio c’est un mode de consommation protégé et réglementé. De plus en plus accessible en commerces et dans nos restaurations collectives. Des produits savoureux, bons pour la santé et pour l’environnement. Et vous, vous passez au bio?