logo-panzani

L’Espace des Chefs

Toto Li Vigni – Toque Blanche lyonnaise et responsable régional de la FIC France

12 août 2016

Toto Li Vigni - Toque Blanche lyonnaise et responsable régional de la FIC FranceToto Li Vigni est propriétaire de son restaurant à Lyon, le « Toto Li Vigni Ristorante ». Il est aussi Toque Blanche lyonnaise et responsable régional de la FIC France (Fédération Italienne des Cuisiniers).

Pour vous quels sont les avantages du numérique dans la restauration ?

Personnellement, je ne fais pas cela depuis longtemps, mais je pense que c’est un plus. De nos jours tout le monde est sur Internet, alors il faut y être. Surtout pour un restaurateur qui débute, il faut se faire connaître et utiliser le pouvoir des réseaux pour cela, peut être très efficace. Donc je suis plutôt pour le progrès du digital dans la restauration. En ce qui concerne la livraison à domicile en revanche, je suis un peu plus conservateur. La cuisine italienne, la vraie, se mange sur place. Poêler ses produits, confectionner ses sauces, cela se fait à la minute !

Et quelles en sont les limites ?

C’est vrai qu’il faut tout de même faire attention. Il y a des dangers sur Internet pour les restaurateurs. Certains concurrents laissent des faux commentaires de mauvaises notes donc cela peut aussi desservir l’établissement. Après c’est peut être une question de génération mais Internet peut paraître complexe pour certains restaurateurs, et une mauvaise communication peut s’avérer nuisible. C’est pourquoi il est parfois préférable de la confier à des professionnels. Pour mon restaurant, par exemple c’est mon fils qui s’en occupe, car il est graphiste. Cela marche plutôt bien d’ailleurs, puisque nous avons déjà été élus 2 fois meilleur site au monde par Adobe.

Si vous aviez un conseil à donner aux jeunes restaurateurs ?

Il faut tout de même garder en tête qu’Internet est un plus mais que cela ne fait pas tout. Ce n’est pas ainsi que je me suis fait ma clientèle, mais il faut dire que c’était une autre génération, aujourd’hui je suis d’accord que cela doit avoir un rôle primordial. Mais il y a certaines choses qui ne changent pas. Un bon chef c’est de la passion et du savoir-faire. Il faut apprendre des grands, faire son expérience. Mais aussi et surtout : voyager. Voyager c’est la clé, cela permet d’ouvrir et d’élargir sa culture culinaire, de découvrir, de rencontrer et c’est ça la cuisine !

Retrouvez nos autres articles sur le sujet :

Théme(s) abordé(s):

Laissez vos commentaires

Commenter